Max Blueman
avatar
Gris

Masculin Age : 18
Messages : 506
Dim 17 Juin 2012 - 6:12

Max
Max Becket avait 9 ans. Il était australien mais vivait à Londres en Angleterre. C’était sa mère qui avait décidé de déménager depuis que le père de Max avait été condamné à la prison pour trafic de drogue. Max, n’ayant vécu que deux ans avec lui ne le connaissait pas et sa mère refusait de lui en parler. La mère de Max, Selena Becket, même si elle reprochait à son mari d’avoir « foutu sa vie en l’air », elle aussi, ne trempait pas dans des affaires très nettes. Elle travaillait comme dealer. Grâce à l’argent de son mari, elle payait des gens pour fabriquer la drogue, et pour lui amener à domicile puis elle effectuait des affaires et elle empochait chaque jour pas moins de 20000 £. Sa mère ayant beaucoup d’argent, Max disposait de tous les jeux et gadgets possibles et imaginables. Un blackberry, une PSP, une PS vita, un appareil photo samsung, une wii, un ipod nano avec un casque. Un ordinateur apple et une télé à écran plat. Contrairement à ce qu’on pourrait croire, Max était un très bon élève. Il récoltait des vingt sur vingt à tous les DST d’histoire, les maths lui rapportaient dix-sept au minimum. L’anglais était la matière où il n’avait jamais moins de dix-neuf. La SVT était aussi très facile. Et il était très fort en EPS. Il était scolarisé à l’école primaire de Westpik. Vers dix-huit heures, alors qu’il faisait son travail, sa mère entra sans frapper dans sa chambre :
-Max, mon chéri, ce soir, je fais un pot avec mon copain Blaze et d’autres amis, on va dans un bar pas loin d’ici et puis on ira au bowling. Je t’ai préparé des lasagnes, elles sont dans le frigo, tu n’auras plus qu’à les réchauffer. Tu n’as pas peur de rester seul ? Demanda-t-elle.
-Non maman, répondit Max. Tu rentreras à quelle heure ?
-Je serai de retour vers minuit.
-D’accord.
-Je pars maintenant, à demain.
-Passe une bonne soirée maman.
Sa mère partit, Max termina ses exercices de maths et sa fiche de SVT. Après avoir fait ses devoirs, il inséra le disque de la wii sport dans le lecteur et joua au tennis et au baseball pendant près d’une heure. Ensuite, il lut un manga one piece et écouta de la musique. Vers vingt heures, il alla dans la cuisine et réchauffa les lasagnes puis il dîna. Après, il regarda un match de foot, Birmingham, son équipe favorite contre Langford. A vingt-deux heures, il se coucha.

Accident
Max se réveilla à 5 heures du matin à cause d’un mal de ventre épouvantable, il se dirigea vers la cuisine, se remplit un verre d’eau et avala un cachet d’aspirine. Puis, les évènements de la veille lui revinrent en mémoire. Sa mère lui avait dit qu’elle rentrerait à minuit. Il décida de l’avertir de ses maux de ventre. Il avait peut-être attrapé une sale gastro. Il se glissa dans le couloir et ouvrit doucement la porte de la chambre de sa mère. Mais, il y avait quelque chose d’étrange. D’ordinaire, Selena Becket ronflait la nuit comme un gros chien. Mais là, il n’y avait pas un bruit.
-Maman ? Murmura-t-il. Il n’y eu pas de réponse.
Max alluma la lumière. Le lit était vide. Il inspecta chaque pièce de l’appartement. Sa mère ne se trouvait nulle part. Elle n’était donc pas rentrée. Elle aurait dû être là depuis à peu près cinq heures. Max sentit son cœur battre à tout rompre. Il lui était forcément arrivé quelque chose. Il saisit le téléphone fixe et appela la police.

***

Max se trouvait à l’arrière d’une voiture de police. Il était en route pour le commissariat. Lorsque la voiture s’arrêta, un brigadier lui ouvrit la portière, comme un garde du corps ouvrirait la porte d’une limousine à un homme d’affaires. Max descendit et l’homme le guida vers l’entrée. Il patienta dans la salle d’attente pendant environ trente minutes. Soudain, un policier au crâne dégarni et à la jolie petite moustache noire se planta devant lui.
-Max Becket ?
-C’est moi. Comment connaissez-vous mon nom ?
-Ton visage me disait vaguement quelque chose. Et en fait, je retrouve dans mes souvenirs que tu es le garçon qui s’est fait racketter il y a quelques mois. Quant à moi, je suis le lieutenant Joe Weston. Je vais te demander de me suivre.
Max suivit l’homme jusqu’à son bureau.
-Alors. Commençons par le début. Est-ce que tu sais ce que ta mère allais faire ce soir-là ?
-Oui. Elle a dit qu’elle faisait un pot avec un de ses copains, Blaze et d’autres amis. Elle a ajouté qu’elle irait avec eux au bowling.
-Je vois. A quelle heure a-t-elle quitté la maison ?
-Vers dix-huit heures, quelque chose comme ça.
-Elle t’a dit à quelle heure elle était censée être de retour ?
-Oui. Vers minuit.
-Parfait, dit l’homme en pianotant sur le clavier de son ordinateur. Tu as dit qu’elle allait dans un bar pas loin de chez toi, pourrait-tu me donner ton adresse ?
-Bien sûr. 3 rue d’Austers.
-Je vois. Quant au bowling, ce ne serai pas le bowling Big One ?
-Si, c’est lui.
-Très bien. Eh bien, mon garçon, nous allons tout mettre en œuvre pour retrouver ta mère, je te le promets, dit l’officier en posant une main sur son épaule. Avant que tu partes, es-tu au courant des activités de ce fameux Blaze ?
-Non. Je sais juste que lui et ma mère sont des amis de longue date. Mais, je n’ai plus de parents, mon père est en prison en Australie et je n’ai personne d’autres à part ma mère.
-Nous allons contacter une assistance sociale qui s’occupera de te trouver une place dans un orphelinat.
Soudain, quelqu’un toqua à la porte. Le lieutenant ouvrit. C’était un brigadier.
-Lieutenant, une personne a été retrouvé morte dans la Tamise. Les pompiers viennent de nous appeler. Il voudrait que l’on mène l’enquête.
-Un homme ou une femme ?
-Une femme.
-A-t-elle reçu une balle ou un coup ?
-Nous l’enverrons dans un laboratoire où elle sera examinée et identifiée.
-Attendez une minute, conduisez-moi à la voiture où elle se trouve. Il se tourna vers Max :
-Tu viens avec moi.
Max comprit aussitôt de quoi il retournait. Guidés par le brigadier, Joe Weston et Max se dirigèrent vers un fourgon. Le lieutenant ouvrit la porte et ordonna au policier de sortir le brancard où la femme était installée. Un drap blanc recouvrait la victime. Le lieutenant l’enleva et se tourna vers le garçon :
-C’est elle ?
Max fixa le visage inanimé de sa mère et fondit en larmes.


Edit Hey : Bonjour. Je tiens à signaler aux lecteurs de cette fanfiction que son auteur n'est plus actif sur le forum, il n'y aura donc surement pas de suite à ce qui a déjà été écrit.


Dernière édition par Max Blueman le Dim 17 Juin 2012 - 18:33, édité 1 fois

Nicolas Stiwuart
avatar
Rouge

Masculin Age : 17
Messages : 169
Dim 17 Juin 2012 - 6:23

J'aime bien ta fic est très bien faites continue comme ça !

Beel IV
avatar
Bleu ciel

Masculin Age : 21
Messages : 394
Dim 17 Juin 2012 - 6:40

C'est un très bons début continue comme sa, c'est dommage qu'il n'y ai pas plus d'explication et que l'on parte directement dans le vif du sujet (je ne sais pas si ceci et la première page) mais de quoi vas parlé l'histoire? Mais bon ceci et vraiment bien surtout pour ton âge continue comme sa ne perd pas la foie avec ton livre surtout pas! Ne le laisse pas de coté (moi aussi j'ai commencé a écrire un livre il y avait 15 ou 20 page truc du genre je ne sais même pas ou je l'ai mis) Donc surtout ne le mais pas de côté !!!!

Max Blueman
avatar
Gris

Masculin Age : 18
Messages : 506
Dim 17 Juin 2012 - 7:35

Merci à vous deux, en faite, je suis désolé, j'ai oublié de dire que ça allait parler de cherub, moi aussi j'ai un roman en cours (pas de cherub malheureusement) 40 pages pour l'instant.

Clémy
avatar
Bleu ciel

Féminin Age : 19
Messages : 232
Dim 17 Juin 2012 - 19:31

Elle est bien ton histoire

Max Blueman
avatar
Gris

Masculin Age : 18
Messages : 506
Dim 17 Juin 2012 - 19:50

La suite Smile


Seul au monde
Max se trouvait dans une chambre aux murs jaunis. Il était sur un lit, des sacs étaient posés par terre. Ils contenaient ses affaires. Il avait dormi tout habillé. La chambre était équipé d’une petite télé, d’un téléphone fixe, d’une petite table de de chevet et d’un bureau avec une chaise. Il vit également une penderie et une commode, et puis deux portes côte à côte. L’une donnait sur un long couloir et l’autre, sur la salle de bain et les toilettes. Max sortit de la chambre et marcha le long du couloir et vit un employé de ménage.
-Excusez-moi, où suis-je ? Demanda-t-il.
-Tu es un nouveau venu. Tu vois la porte là-bas, dit-il en désignant du doigt une porte rouge, toque et entre.
Max se dirigea dans la direction indiquée et toqua à la porte.
-Entrez ! Dit une femme. Tu es Max Becket ?
-C’est ça.
-Une assistance sociale nous a contactées. Je suis désolé pour ce qui est arrivé à ta mère.
-Merci. Où suis-je ?
-Bienvenue au centre Northbox. Je suis Noémie, la directrice adjointe de l’établissement. Les résidents que nous abritons sont tous des orphelins, nous te trouveront un établissement scolaire.
Soudain, un garçon aux longs cheveux blonds en uniforme du collège Newcastle entra dans la salle.
-Ah ! Ryan, enfin. Ryan va te faire visiter le centre.
-Salut, dit le garçon, suis-moi.
Max le suivit et observa les murs et les salles.
-Voici la salle de jeux, poursuivit le garçon en désignant une salle remplit de tables d’échecs et de billards ainsi que de jeux de fléchettes. Il y avait également des tables de ping-pong et de curling.
-Et voici le complexe sportif, Max aperçut une piscine, deux cours de tennis, un terrain de foot et un terrain de basket. Ici, c’est la salle d’étude, les élèves s’y regroupent pour faire leurs devoirs, continua Ryan, et là c’est la porte qui mène au réfectoire. Max regarda autour de lui, il vit Noémie venir à sa rencontre.
-Un de nos éducateurs t’a trouvé une place à l’école primaire de New Castle. Tu lui as montré le réfectoire j’imagine ? Dit Noémie en s’adressant à Ryan.
-Oui
-Parfait. Max, ne te presse pas, tu ne vas pas à l’école aujourd’hui. Prend ton petit-déjeuner et ensuite, vas voir Jennifer Mitchum, c’est la psychologue de l’établissement. Son bureau se trouve juste à côté du mien, poursuivit-elle, puis elle se tourna vers Ryan.
-File ! Tu vas être en retard au collège.
Max entra dans le réfectoire. Il se servit un bol de céréales, un jus de fruit et des toasts puis se dirigea vers une table inoccupée. A son grand soulagement, les autres résidents l’ignorèrent. Son petit-déjeuner achevé, il sortit de la salle et se rendit chez la psychologue. Il toqua à la porte :
-Entre ! Bonjour Max, bienvenue au centre Northbox ! Comment te sens-tu ?
-Pas très bien. En fait, j’ai l’impression d’être seul au monde.
-Cette impression disparaitra dans quelques jours, le temps que tu te fasses des amis.
-Tu aimais beaucoup ta mère n’est-pas ?
-Je l’aimais parce qu’elle était mon seul parent, mais aujourd’hui, je ne ressens plus rien pour elle.
-C’est peut-être à cause de ses activités, tu y as réfléchis ?
-Pas vraiment.
-Bon, et sinon, es-tu content d’être ici ?
-Ca à l’air sympa, la salle de jeux, le complexe sportif et tout ça, mais il faut que je m’habitue.
-Tu t’y habitueras. La séance est terminée. A partir de maintenant, on se verra tous les lundis.
Max quitta le bureau, la psychologue avait l’air sympa. Il marcha jusqu’à sa chambre et déballa ses affaires. La télé étant trop petite pour brancher la wii, Max dû se trouver une autre occupation. Il joua à la PS vita en écoutant de la musique et lut des BD des petits diables. Vers onze heures, il alla à la laverie et prit un uniforme de l’école primaire de New Castle, une chemise blanche, un pantalon gris, une cravate noir et grise, un pull en v noir avec un écusson de l’école et un blazer gris avec le même écusson.

* * *

Max se levait tous les matins à sept heures et quart, allait au collège et rentrait pour le déjeuner. Il s’était fait un ami, John. Il avait fini par s’habituer à l’ambiance de cet orphelinat sordide. Max avait l’impression d’être un automate, il faisait toujours la même chose tous les jours. En fin de compte, il n’était pas heureux.
Trou noir
Max jeta un regard circulaire à la pièce. Les murs étaient tout blancs, tout neufs, la couverture de son lit était bleue et non pas orange comme au pensionnat. Il s’assit sur le lit et rebondit doucement. Il passa une main dans ses cheveux roux, puis en se regardant, il découvrit qu’il était nu. Des vêtements étaient posés sur le carrelage. Des chaussettes et un caleçon blancs. Un pantalon de treillis kaki, un t-shirt orange avec l’inscription « cherub » et un globe où était assis un bébé aillé avec un casque et une arme à feu. A côté, il y avait une paire de rangers toute neuve. Max se hâta d’enfiler les vêtements et sortit de la chambre. Il s’adressa à une jeune fille portant le même t-shirt que lui en bleu marine :
-Salut, je viens d’arriver, qu’est que je dois… Commença-t-il.
-Je n’ai pas le droit de parler aux oranges, dit-elle.
Un garçon au t-shirt gris qui était à côté de la fille ajouta :
-Je n’ai pas le droit de parler aux oranges.
Puis il fit un hochement de tête en direction de l’ascenseur. Max se dirigea vers sa cible, appuya sur le bouton et attendit. Quelques secondes plus tard, les portes de l’ascenseur s’ouvrirent. Il monta dedans avec un adulte habillé en civil. Il portait un badge avec l’inscription « contrôleur de missions ». Max pensait qu’un adulte pourrait l’aider :
-Excusez-moi monsieur, où suis-je ?
-Je n’ai pas le droit de parler aux oranges, lâcha-t-il.
L’homme pointa du doigt le sol. Max comprit que ça signifiait qu’il devait se rendre au rez-de-chaussée. Les portes s’ouvrirent de nouveau. Une femme l’attendait devant l’ascenseur.
-Bonjour Max, Zara Asker t’attend dans son bureau, dit-elle.
Elle le guida jusqu’au bureau, toqua puis s’en alla.
-Entrez, fit une femme.
Max entra.
-Bonjour Max.
-Où suis-je ?
-Bienvenue au campus de Cherub !
-Je peux savoir c’est quoi ?
-J’y viens justement, notre établissement nommé campus, compte trois cent quarante-six pensionnaires, âgés de trois à dix-sept ans. Nous avons notre propre établissement scolaire, chaque classe ne dénombre jamais plus de dix élèves. Pour entrer au campus, il faut deux choses. Primo, passer l’examen d’entrée, secundo, accepté de faire partie des services de renseignement britanniques.
Aussitôt, le visage de Max s’illumina :
-Devenir agent secret ?!
-Tu as tout compris.
-Mais il n’y a que des enfants ici !
-Oui, mais les enfants font de bien meilleur espion que les adultes. Je te donne un exemple : au bon milieu de la nuit, une vielle dame est réveillée par des coups de sonnettes. Evidemment, elle se méfie, le voleur qui est derrière la porte a beau supplié qu’il a eu un accident, la dame appelle une ambulance mais elle n’ouvre pas la porte. Mais imagine, un enfant dis : « Mon père a eu un accident, s’il vous plait, aidez-moi », crois-moi, elle va ouvrir, le père du garçon peut alors bondir de sa cachette, assommer la femme, et dérober ses biens. Nous, à cherub, nous les prenons à leur propre piège, en utilisant leurs outils. Les adultes ne se méfient pas des enfants, c’est ça la ruse. Tu comprends ?
-Oui. Est-ce que je vais passer l’examen d’entrée ?
-Non. Cet examen est réservé aux enfants de dix, onze et douze ans. Ceux qui vont passer directement le programme d’entrainement initial.
-Qu’est-ce que c’est ?
-Pour devenir agent secret, il faudra être formé. Le programme dure cent jours. Les instructeurs doivent tester la résistance des élèves, alors je te conseille d’être en forme. Tu pourras y participer lorsque tu auras dix ans. Max, crois-tu que tu aimerais vivre ici ?
-Oui. Tout est génial !
-Ryan nous a dit que tu étais très fort en classe.
-Ryan ? C’est le garçon qui m’a fait visiter le centre !
-Exact, il fait partie de nos services. Il est onze heures. Il faudrait que l’on te raccompagne au centre Northbox. Si tu veux vraiment rejoindre cherub, dis-le à Jennifer Mitchum, elle nous contactera. Tu as deux jours pour prendre une décision définitive.
-Merci.
Au paradis
Lorsque Max rentra, Ryan l’attendait devant la porte de sa chambre.
-Salut, lança-t-il
-Salut.
-Alors tu veux rejoindre cherub ?
-Oui, cet endroit est vraiment trop cool ! Mais, il y a un truc que je ne m’explique pas.
-Quoi ?
-Tout le monde portait des t-shirt bleu ciel, rouge, bleu marine, blanc, gris et noir, et moi j’en avais un orange, pourquoi ?
-Les couleurs correspondent aux grades.
Ryan sortit de son sac une feuille, il la tendit à Max qui la lut attentivement :
Le T-shirt orange est réservé aux invités. Les résidents de CHERUB n'ont pas le droit de leur adresser la parole, sauf sur autorisation du directeur.
Le T-shirt rouge est porté par les résidents qui n'ont pas encore suivi le programme d'entraînement initial exigé pour devenir un agent opérationnel. Ils sont pour la plupart âgés de six à dix ans et vivent au bloc junior. Ils reçoivent une éducation d'un niveau bien supérieur à celui des écoles ordinaires.
Le T-shirt bleu ciel est attribué aux résidents qui suivent le programme d'entraînement initial ; le numéro du binôme y est inscrit.
Le T-shirt gris est remis à l'issue du programme d'entraînement aux résidents qui ont obtenu le statut d'agent opérationnel.
Le T-shirt bleu marine récompense les agents ayant accompli une performance exceptionnelle au cours d'une mission.
Le T-shirt noir est décerné sur décision du directeur aux agents ayant accompli des actes héroïques au cours d'un grand nombre de missions. La moitié des résidents reçoivent cette distinction avant de quitter CHERUB.
Le T-shirt blanc est remis aux agents à leur départ en retraite (aux alentours de 17 ou 18 ans). Ils ont l'obligation et l'honneur de le porter à chaque fois qu'ils reviennent sur le campus. La plupart des instructeurs de CHERUB sont d'anciens agents et portent par conséquent le T-shirt blanc.
La feuille lut, Max prit la parole :
-Si je comprends bien, je serais t-shirt rouge à mon entrée au campus et la chambre où je me trouvais se trouvait dans le bloc junior.

Dana Adams
avatar
Gris

Féminin Age : 19
Messages : 602
Dim 5 Aoû 2012 - 4:17

C'est très bien tout ça ! Very Happy
Le seul truc, c'est que je trouve qu'au début, le policier manque singulièrement de tact et de "pédagogie" avec Max, en le mettant aussi brutalement face au corps de sa mère. Ah oui, et puis :
"-Je peux savoir c’est quoi ?"
C'est pas très français ! Razz

Mais continue ! Je veux savoir ce qui attend Max ! Smile


Dossier
Agent: Prénom + Nom
Age: X ans
T-shirt:
Kelly Clara
avatar
Modo

Féminin Age : 24
Messages : 5662
Dim 5 Aoû 2012 - 7:00

Je suis assez d'accord avec Dana...
Et il y a un truc qui me "dérange", enfin, un petit peu, c'est l'aspect "copié-collé". Je comprends qu'il est difficile de faire très original pour une scène de présentation de CHERUB, mais j'ai parfois l'impression de lire l'arrivée de James au campus...
A part ça, c'est relativement bien écrit et on a hâte de lire la suite.^^

Et cher Beel, à propos de "Mais bon ceci et vraiment bien surtout pour ton âge continue comme sa ne perd pas la foie avec ton livre surtout pas!", je tiens à souligner que les qualités d'écriture ne sont pas nécessairement une question d'âge, et que le foie n'a rien à voir avec la foi, et qu'il est difficile de le perdre. Hum. Wink


Dossier
Agent: Clara Keller
Age: 13 ans
T-shirt: Gris
H!hii
avatar
Gris

Féminin Age : 16
Messages : 874
Mer 10 Oct 2012 - 6:38

C'est tellement bien écrit, qu'on se croirait dans un rêve ! Je suis d'accord avec Léo, ça ressemble un peu à l'arrivée de James mais sinon, super bien Smile !
http://ask.fm/NinonGB

Dossier
Agent: Ninon MASSONI
Age: 10 ans (10 novembre 2002)
T-shirt: Gris
Contenu sponsorisé



Max Becket, fanfiction



Vous devez vous connecter pour répondre à ce sujet.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez nous rejoindre rapidement en vous inscrivant !



Sauter vers: